AltisLifeNightMare

AltisLifeNightMare


    Protocole | Gendarmerie

    Partagez
    avatar
    Ruma N.
    Admin

    Messages : 23
    Date d'inscription : 28/03/2017
    Age : 37

    Protocole | Gendarmerie

    Message par Ruma N. le Mar 28 Mar - 12:20

    RÈGLES GÉNÉRALES :


    - Il est interdit à une recrue n’ayant pas reçu sa formation de patrouiller, sauf si un plus haut gradé, brigadier minimum, est présent.

    - Le tir fratricide est strictement interdit sous peine de lourdes sanctions.

    - Il est interdit de fouiller la cargaison sans demander les clés au préalable au propriétaire du véhicule. Si la personne contrôlée refuse de transmettre les clés de son véhicule, les forces de l’ordre ont le droit de forcer la serrure du véhicule.

    - Il est interdit pour un [Recrue] ; [Brigadier] ; [Brigadier-Chef] ; [Maréchal-des-Logis] ; [Maréchal-des-Logis-Chef] ; [Adjudant] ; [Adjudant-Chef] de patrouiller seul dans son véhicule.
    Tous les gendarmes sont avertis. Si nous les prenons sur le fait, ceux ci auront une sanction interne : rétrogradation/licenciement/avertissement/mis à pied.
    Exception : vous êtes le seul gendarme sur le serveur.
    Patrouille limitée à Kavala pour les recrues, et jusqu'à l'acheteur de fer/cuivre pour les grades supérieurs
    En dehors de cette zone ou de cette condition, les sanctions seront immédiates.

    - A partir du grade de [Major] vous pouvez donc patrouiller seul dans votre véhicule, néanmoins vous aurez la responsabilité de ne pas laisser vos collègues (plus bas gradés) seuls si jamais ils ont besoin de quelqu'un.

    - Il est interdit d'AFK en tant que gendarme. Si un gendarme est pris sur le fait, une sanction lourde sera appliquée. Aucun ALT+F4 n’est toléré sous peine de sanctions par l’administration.

    - Il est interdit de “prendre de le bus magique” (déco-reco dans le lobby pour changer de positions sur la carte).

    - La gendarmerie peut retirer l’équipement illégal que possède un suspect (véhicules y compris). Des négociations seront possible par les rebelles pour une réduction de l’amende.

    - Un gendarme doit présenter l'amende 3 fois avant la mise en prison.

    - Il est strictement interdit de bloquer les voies de circulation lors d'une négociation frontière (véhicules,barrières etc)

    - Lors d'une négociation frontière , le négociateur doit obligatoirement se présenter seul à la barrière et désarmé.

    - Il est interdit de casser les carreaux du commissariat et de tirer dans l'enceinte du commissariat sous peine de sanction interne.

    - Il est interdit de mettre en prison une personne qui coopère et qui n'a pas essayé de vous tuer. Si une personne est déplorable et qu'elle refuse toute sorte de discussion et de contrôle, vous pouvez lui faire des sommations pour son envoi en prison. Faites lui 3 sommations avant de l'y envoyer définitivement.

    - Les leaders lors d'une action Banque/Douane ont le droit d'emprunter deux drones maximum pour le bon déroulement des opérations et ce à partir du grade de [Brigadier-Chef]. Cependant il devra rendre le matériel en bon état à la fin de l'action.

    - Il est interdit d'être plus de 12 sur une même action.

    - Il est interdit de sortir plus de deux drones sur l’île.

    - Il est interdit de mettre en service plus de 5 radars sur l'île. (Rappel des vitesses maximales autorisées : 50/90/110. Les gendarmes se doivent de respecter ces limitations lorsqu'ils ne sont pas en intervention.


    ENGAGEMENT D'ACTION RP :


    - Les sirènes (F) sont une façon de signaler votre présence. Il est interdit de mettre les sirènes à un piéton. Descendre de son véhicule et parler reste la meilleure des solutions.

    - Les gyrophares et les sirènes (SHIFT+L)/(F) ne sont pas des sommations.

    - Taser quelqu'un engage une action hostile.

    - Menotter quelqu’un engage une action RP non hostile.

    - Si un véhicule refuse de s’arrêter même après que vous ayez engagé l’action via les sirènes. S’arrêter devant lui ou encore crever ses roues, placer une herse (abattre le chauffeur en dernier recours et si il a mis en danger ou tuer des personnes), restent les principales solutions.

    - En arrivant sur une zone Banque, l’action est déjà engagée à condition que la charge ait été posée. Il est interdit d’abattre la gendarmerie dans le commissariat lors d’une Banque/Douane/Prise d’otage. Il est de même interdit pour la gendarmerie de tirer depuis le commissariat lors de ces actions.

    - Une action RP s’engage dès qu’une prise d’otage est annoncée. Une prise d'otage est aussi importante qu'une Banque, mais plus importante qu’une Douane.

    - Une action RP s’engage au moment précis où un braqué met les mains sur la tête.

    - Les Gendarmes doivent privilégier au maximum le dialogue, même lorsqu'il s'agit de sommation. Il est toujours mieux de faire des sommations orales plutôt que des sommations tirs.

    - Lors d'une action RP en cours, un gendarme de grade [Brigadier-Chef] minimum désigné doit prendre le lead d'opération.

    - Il est strictement interdit d'utiliser le tazer à travers des vitres/pare brises/etc...



    LOIS MIRANDA D'ALTIS


    "Vous avez le droit de garder le silence. Si vous renoncez à ce droit, tout ce que vous direz, pourra et sera utilisé contre vous.
    Nous allons procéder à une fouille sur vous et votre véhicule. Tout ce que nous trouverons pourra et sera utilisé contre vous.
    Compte tenu de la situation géopolitique de l'île d'Altis et de la guerre civile que nous subissons, vous n'avez pas le droit à un avocat."


    Si cette loi n'est pas citée, la personne doit être relâché sans équipement. Vous ne pourrez pas lui donner d'amende !

    (Une variante est accordée ! )
    avatar
    Ruma N.
    Admin

    Messages : 23
    Date d'inscription : 28/03/2017
    Age : 37

    EQUIPEMENT MINIMUM POUR UN GENDARME

    Message par Ruma N. le Mar 28 Mar - 12:21

    EQUIPEMENT MINIMUM POUR UN GENDARME


    L'équipement minimum pour un Gendarme sera :


    Tenue :

    - Une tenue de fonction

    - Un sac à dos

    - Un gilet par balle

    - Képi (gendarmerie) ou Béret


    Inventaire I :

    - 2 Trousses à outils

    - 5 Trousses de soin

    - 3 Flashs

    - 3 Fumigènes

    - Chargeur de taser en conséquence ( Chargeur 30 balles interdit sous peine d'une grosse sanction )

    - Chargeur d'arme létale en conséquence

    - Silencieux (dans le sac lors des dispatch)

    - JVN (dans le sac lors de la journée)


    Inventaire Y :

    - Nourriture en conséquence

    - Boisson en conséquence

    - 1 Herse

    - 2 Outils de crochetage




    EQUIPEMENT GENDARMERIE


    Il est strictement interdit de sortir quelconque équipement réservé à la gendarmerie même lors de négociation.

    Tout gendarme donnant de l’équipement se verra exclu définitivement de la gendarmerie.



    LA CENTRALE


    Il est obligé d'avoir une centrale( [Brigadier-Chef] minimum ) active dans le cadre ou nous sommes plus de 6 gendarmes.

    La centrale est responsable de l'ensemble des Gendarmes actifs et patrouilles actives sur l’île.

    Elle doit gérer la répartition et les directives des différents groupes.

    Elle doit rester à Kavala et/ou peut aller jusqu'à l'acheteur de fer/cuivre Elle DOIT répondre à TOUS les messages (sauf troll).



    LE DISPATCH


    Lors d'un dispatch les Gendarmes seront rangés dans l'ordre croissant (les recrues à gauche, le Général à droite)

    Lors d'un dispatch le calme et le silence sont demandés, les armes seront dans le dos sans silencieux pour avoir un ensemble plus propre.

    Des avertissements pourront être distribué en cas de non respect de ces règles.

    Lors d'un dispatch, le gradé prenant en main la répartition des hommes, peut effectuer une revue de l'équipement ou du protocole.



    OBTENTION D'INFORMATIONS


    Protocole : Lorsque vous arrêtez un rebelle, vous pouvez réduire l’amende en échange d'une révélation de points stratégiques illégaux.

    L'information devra être envoyée par le rebelle en question via SMS à la gendarmerie et le gendarme devra screenshot ce sms pour avoir la preuve de son échange.

    Les civils ne sont pas censés connaître les points illégaux ou les bases de famille rebelles. Ces informations ne seront donc pas accessibles de leur part.

    Ces informations seront "disponibles" pendant 12hrs donc de 00h à 12h puis de 12h à 00h.




    PATROUILLE CLASSIQUE


    Nombre de participants : 2 minimum et 6 maximum

    Pas de consignes particulières : doit rester à l'écoute radio, peut entreprendre toute action sur initiative et après avoir prévenu la centrale.
    avatar
    Ruma N.
    Admin

    Messages : 23
    Date d'inscription : 28/03/2017
    Age : 37

    Re: Protocole | Gendarmerie

    Message par Ruma N. le Mar 28 Mar - 12:21

    PROCÉDURE D'INTERVENTION SUR VÉHICULE :


    Protocole : Mettez les sirènes.
    Après un laps de temps raisonnable (10 secondes), vous pouvez effectuer des tirs de sommations à côté du véhicule.
    Ce n'est qu’après cette procédure que l'on peut ouvrir le feu sur le véhicule afin de l'immobiliser. Ceci entraîne donc le véhicule dans un délit de fuite.
    Si un véhicule hostile s’ajoute à l’action, aucune sommations ne seront nécessaires.



    POURSUITE DE FUGITIF/ DÉLIT DE FUITE


    Rappel : Si une personne refuse de s'arrêter malgré les avertissements sonores ou tirs de sommation, elle est en délit de fuite.
    Protocole : La parole doit être votre première arme.
    Vous devez arrêter le fugitif par tous les moyens (tirs dans les pneus, neutralisation du conducteur, herses, etc ... ).
    Demander l'appui des autres forces les plus proches par le biais de la centrale.


    BARRAGE ROUTIER


    Nombre de participants : 3 minimum
    Rappel : Un barrage doit être effectué à plus de 300 m d'une zone illégale
    Protocole : Chercher d'abord à savoir si la personne a commis un délit.
    Vous pouvez fouiller la personne (inventaire I et Y) mais aussi sa cargaison (inventaire I et Y).



    PERQUISITION DE MAISON


    Nombre de participants : 4 minimum
    Rappel : Les propriétaires peuvent essayer de défendre leur bien.
    Protocole : Encerclez la maison et demandez la sortie des suspects avant d'engager les hostilités, environ 15 à 20 secondes. Si les suspects ne sortent pas, vous pouvez les neutraliser.
    Rappels : 2 raids de maison par reboot.



    RAIDS


    Nombre de participants : 4 minimum
    Il n'y a pas de restriction pour le nombre de RAID par Champ/Traitement/Dealer si le positionnement a été obtenu lors du reboot en cours.
    Une personne sur un lieu illégal peut être fouillé (véhicule) même si elle n'a rien d'illégal sur elle.
    Le fait de pénétrer dans une zone illégale connue est considéré comme une infraction.
    Si la zone est déserte, vous pouvez cacher votre véhicule durant les 10 minutes autorisées.
    Vous devrez citer la loi Miranda lors d'une quelconque interpellation et avant d'entreprendre d'autres actions.
    Une fois l'action bien terminée, fouiller les véhicules et les prisonniers et suivez la procédure normale.
    avatar
    Ruma N.
    Admin

    Messages : 23
    Date d'inscription : 28/03/2017
    Age : 37

    Re: Protocole | Gendarmerie

    Message par Ruma N. le Mar 28 Mar - 12:22

    ATTAQUE DE BANQUE


    La banque est prioritaire à tout autres actions hormis les prises d’otages.

    Nombre de participants : 6 minimum (dont minimum 2 [Marchéal des logis])
    Protocole : Vous pouvez rejoindre l'action jusqu'à ce que la bombe explose. Après cela il est interdit de rejoindre.
    Dans le groupe d'intervention, le plus haut gradé désigné un chef des opérations sauf si volontaire.
    Le chef des opérations n'est pas forcément le plus haut gradé ([Brigadier-Chef] minimum).
    Le chef des opérations donne les ordres d'attaque et/ou de neutralisation.
    Avant toutes initiatives, informer le chef d’opération.
    Le chef des opérations dicte les positions des membres de l'opération AVANT le début de l'attaque.
    Lors d’un braquage de banque, l’objectif principal est de sécuriser les lingots d’or.
    A la fin de l'attaque de la banque, fouillez tous les suspects (les lingots étant volés > vous les retirez automatiquement).
    Vous pourrez fermer le coffre une fois que celui-ci aura été sécurisé pendant au moins 5 minutes consécutives, ou dans l’absolue sûreté que l’action contre les rebelles soit finie.
    L'utilisation de 2 charges en sacoches est autorisée seulement sur les véhicules.


    PRISE D'OTAGE


    Nombre de participants : 6 minimum
    Rappel : Vous ne pouvez accepter qu'une seule prise d'otage à la fois.
    Protocole : Répondez au SMS de prise d'otage et demandez le lieu de la rencontre.
    Désigner un négociateur : Il encadre et gère l'intervention avec les preneurs d'otage.
    Désigner un chef des opérations : Il répartit les effectifs autour du point de rendez vous ; il rassemble l'argent ; il donne les ordres en cas d'ouverture de feu.
    Il est interdit d'attaquer si les otages sont toujours sous la menace des ravisseurs.
    S’ils blessent/tuent le(les) otages(s) la négociation est terminée. Un assaut est alors possible.



    SYSTEME DE RAPPORTS :


    Les rapports devront être rédigés à cette adresse :

    https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfFE_HF1JqSbdovGJhzsOvih1WPXBeXCn-jZxyfVfKsjzK-Rg/viewform


    Les rapports seront des rapports de fin de journée.
    Ils devront être effectués à partir du grade de [Brigadier].


    Les rapports seront a faire :

    - En fin de service

    - En changement de patrouille.

    Ceci est au choix.




    LES PASSAGES DE GRADE :


    La Gendarmerie est une faction avec un système hiérarchique. Un grade signifie des responsabilités et représente un certain statut dans la gendarmerie. Il est donc fortement conseillé de suivre les ordres des plus hauts gradés et de les respecter, dans le cas contraire vous risqueriez d'avoir des sanctions internes pour avoir désobéit à un ordre direct venant d'un supérieur.

    Les Passages de grades s’effectuent en général à la fin des réunions mais peuvent se faire aussi de façon aléatoire dans la semaine. Les réunions ont lieu, en général, le vendredi soir à 18h30. La date est confirmée par l'actualisation du salon de réunion sur teamspeak. Votre présence n’est pas obligatoire mais une participation occasionnelle est cependant bienvenue et chaudement recommandée.

    Les réunions ont pour but de répondre aux questions majeures, d’aboutir à des décisions selon l’avis et l’approbation de chacun ou encore de régler des problèmes ayant pu avoir lieu durant la semaine en question. les témoignages ou anecdotes y sont les bienvenues, tout comme les suggestions internes à la gendarmerie (Elles doivent être traitées à la réunion et non sur le forum).

    Passer un grade signifie que vous avez fait vos preuves et méritez plus de confiance de la part des dirigeants de la Gendarmerie. Les critères de passage de grade sont vos performances en tant que meneur, votre maturité, votre sérieux et votre RP.

    Une montée de grade ne s’effectue pas à l'ancienneté du policier mais à l'implication que celui-ci (donne)montre. Il est donc recommandé de faire des leads d'opérations, des dispatchs ainsi que des rapports afin de pouvoir monter plus rapidement. Celui qui ne s'implique donc pas risquera de stagner. Il est bien évident que plus vous monterez de grade plus les critères seront exigeants.

    RAPPEL : Les grades ne sont pas acquis définitivement ! Si vous ne remplissez plus pleinement vos fonctions, ou si votre comportement ne correspond pas à nos attentes vous serez dégradés.




    IL EST STRICTEMENT INTERDIT DE DIRE AUTRE CHOSE QUE "GRADE+NOM JE SUIS MORT"

    TOUT AUTRE INFORMATION DONNÉE APRES LA MORT DE LA PERSONNE SERA SANCTIONNÉE.​

    Contenu sponsorisé

    Re: Protocole | Gendarmerie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 17:09